La french-touch n’est pas si récente qu’elle n’y paraît: au milieu des années 90, Daft Punk et Air étaient dans la place (et le sont toujours, d’ailleurs), aujourd’hui, c’est Justice, SebastiAn et d’autres qui prennent la relève.

Parmi eux, le Rémois, Yuksek, de son vrai nom Pierre-Alexandre Busson, 32 ans, nous fait bouger depuis des mois en boîtes, festivals ou tout simplement chez nous en nous habillant le matin.

C’est avec « Away from the sea » que Yuksek s’est fait connaître du grand public: mais pourquoi?

album de yuksek

Le secret? La richesse et la diversité des styles présents dans cet album: « Tonight » le hit dancefloor » qu’on entend sur Fun Radio (déjà présent sur un précédent EP du même nom), les sonorités hip-hop d »Extraball » avec Amanda Blacks de Spank Rock, dont le clip est sorti il y a quelques jours,  le funk du duo avec les canadiens de Chromeo « So Down« , le très planant « I could never be a dancer » (je trouve le titre très amusant par rapport à la musique non?), les dansants « Away from the sea » et « This is not today » et l’acoustique parodique « Eat my bear« , reprise de « Tonight« .

En bref, un album accessible, dansant, salué par les critiques, des magazines musicaux comme Tsugi ou ceux de mode comme Flavor, DS ou Elle.

Pour l’avoir vu lors de son premier set à Toulon lors d’une soirée Zoo Electro, même avec un seul clavier, je savais déjà que la tempête Yuksek allait faire rage…

A écouter absolument.