Thierry Cham et la musique, c’est une histoire qui débute dès le plus jeune âge pour cet Antillais au sourire ravageur qui a grandi entre la Guadeloupe et Paris. Déjà tout petit, on pouvait le surprendre à imiter Michael Jackson. Son goût pour le zouk se révélera à lui grâce au groupe emblématique des Antilles : Kassav’ et tout particulièrement grâce au chanteur Patrick Saint Eloi. Il va donc s’essayer à la chanson et participera à un concours de chant. Celui-ci lui permettra de rencontrer des producteurs et par la suite César Durcin et Frédéric Caracas, tous deux musiciens du groupe Kassav’.

Thierry Cham

En 1992, il sort son premier album « Kou Doubl ». Puis en 1994 sort son premier album solo, « Ultime confession », et surtout le morceau « Coup de foudre » le révélera à la communauté antillaise. En 1995, l’album « Nuit blanche » connaît un succès identique.

C’est en 2000 que les évènements s’accélèrent pour Thierry Cham. En rentrant de l’Ile de La Réunion, il écrit son tube « Océan », extrait de l’album « Simplement ». « Océan », un cri du cœur à un amour trop loin de lui, lui permettra de s’approprier et de toucher les cœurs du monde. De retour à Paris en Décembre 2000, Thierry Cham chante à la Cigale. Le public largement eu rendez-vous en redemande et les filles tombent littéralement sous son charme. Un charme et une personnalité qui ne laissera pas indifférent le dirigeant de Polydor qui demandera à le rencontrer.

Riche de cette nouvelle rencontre, Thierry Cham en profite pour prendre un nouveau départ et pour concevoir « Autrement ». Un album à consonance R & B produit par l’équipe Waku/Fraikin. Cet album le confortera dans style pop teinté de ses origines caribéennes et de ses harmonies R & B love.

Une nouvelle rencontre va faire murir son style musical, celle de Daniel Pierre qui a déjà écrit notamment pour Joss Stone ou Robbie William. En 2008, « Là d’où je viens » est un savant mélange de pop, rock toujours teinté de sonorités Zouk R & B.

La suite ? En 2009, Thierry Cham reprend le chemin des studios pour y travailler de nouvelles chansons. Mais qui dit retour dit goût du défi et c’est dans cet esprit que va naître son nouvel album dont « Ecoute-moi » sonne déjà comme une véritable promesse.

Alors oui il n’y a plus qu’à l’écouter … L’écouter, oui mais pas sans être sûre de ce que l’on va entendre. Alors pour vous préparer à ce nouveau retour je suis allée l’interviewer dans les bureaux de Sony … Interview

Thierry Cham portrait

Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je suis Thierry Cham, j’insiste mon nom s’écrit CHAM mais il se prononce CAM. C’est vrai que lorsque l’on l’entend on a pas besoin de savoir comment cela s’écrit mais lorsque que les personnes le lisent, elles ont tendance à prononcer le « H » … c’est pas que cela m’énerve mais j’aime pas (rires). Je suis originaire de la Guadeloupe de Saint Claude. Je fais de la musique depuis plusieurs années. On me connaît plus sous un registre beaucoup plus zouk, mais aujourd’hui « Ecoute moi » est beaucoup plus teinté afro pop avec des sonorité zouk. Cela représente tout à fait ce que je suis. Je suis issu d’une île où tout le monde est métissé, mélangé. L’album sera dans cette lignée du mélange de sonorités et de culture. Je pense que l’avenir de l’humanité et de la musique c’est cette diversité.

Ton style musical a évolué au grès des années pour arriver à un savant mélange entre pop, rock, zouk et R&B, sachant que tu pars d’un univers presque exclusivement zouk … est-ce que cela t’es venu comme une évidence ?

J’écoute de tout … Si on me demande ce que j’aime, aussi bien du India Arie, Michael Jackson, Steeve Wonder, Beyoncé, Jay-Z. Et pour être un peu plus ringard, il m’arrive de danser sur Alexandrie Alexandra par exemple (rires) … c’est un peu un mélange de tout cela dans ma tête! Et bien évidemment du zouk comme Kassav’ et les musiques émanant d’Afrique: Youssou N’Dour par exemple.

Kassav’ a été pour toi une vraie révélation et t’as conduit vers la chanson, comment le cheminement s’est fait dans ta tête ?

A l’époque de toute la popularité de Kassav’, ils parrainaient un concours qui s’appelaient le « rêve antillais » auquel j’ai participé. Je n’ai pas gagné … je suis arrivé en demi-finale mais j’ai continué à croire en mon rêve. Aujourd’hui je le vis et j’ai encore plein de choses à concrétiser dans ce rêve là. Kassav’ m’a permis de prendre conscience de la musique de chez moi. A cette époque, le zouk était nouveau, les antillais ont vécu le zouk comme une révélation. On a d’abord été bercé par la musique venant de la Dominique, d’Haïti et beaucoup par la salsa cubaine. Kassav’ est arrivé et c’est là que j’ai réellement commencer à m’intéresser à la musique. Aujourd’hui je mélange toutes ces sonorités avec tout ce que j’ai pu écouter.

Tu as été intronisé  à Abidjan en Décembre dernier, qu’est ce que cela représente pour toi ?

En effet, j’ai fait une tournée à Abidjan. J’ai la chance d’être connu là bas et donc j’ai été intronisé par le maire d’un village qui s’appelle Blockhauss. J’ai été reconnu comme étant un enfant du pays par le chef. J’ai été intronisé avec Jacob Devarieux. Cette cérémonie se déroule par génération, je fais partie de la génération Tiagba Agban, la génération des jeunes. Jacob Devarieux faisait partiE de la génération des anciens. C’était un grand moment.

Thierry Cham artiste

Est ce que cette expérience t’a inspiré pour un album futur?

Cela m’a donné des idées car lorsque l’on est dans cette situation on ne peut que laisser partir son imagination. Cela m’a donné des idées de sonorités mais je n’ai pas écrit de choses précises. Peut être que cela viendra, l’inspiration ne se calcule pas … cela vient et repart.

Des featurings sont-ils prévus dans ton nouvel album?

J’ai des idées de duo pour mon prochain album, mais reste à savoir avec qui … J’aimerais faire un duo avec une femme qui aura un univers plus pop pour rester dans l’univers de l’album. Pourquoi pas Beyoncé … ?!

Des idées pour un prochain album ? Des thèmes qui te tiennent à cœur ?

(rires) Il n’y aura pas beaucoup de thèmes … ce sera L’amour. Je pense que l’on ne peut jamais faire le tout de l’amour. Cela ne s’arrête jamais, plein de choses découlent de l’amour: la fraternité, la compassion … Ce sont des sujets immenses…

Tu es souvent en transit entre les USA, la France, les Antilles et l’Afrique, où trouves-tu le plus l’inspiration ?

Le lieu qui m’inspire le plus ? C’est mon imagination … (rires) . Je pense que le meilleur endroit pour se recueillir c’est à l’intérieur de soi. Il y a beaucoup d’endroits qui peuvent nous inspirer: l’Afrique, la France … Tiens la pièce où nous nous trouvons peut m’inspirer: la claustrophobie par exemple (rires) ou l’intimité. Il suffit de laisser parler son imagination … On peut faire plein de choses dans des endroits insolites. Il y a des gens qui ont écrit des livres en prison comme Malcom X.

Quelle est ton actualité musicale ? Des scènes de prévues ?

A court terme c’est l’album et là le single. Je suis actuellement en pleine promotion pour faire vivre mon album. Des scènes sont en prévision pour faire découvrir mon album suivies de la rencontre avec le public pour vivre l’album en live.

Où va se dérouler ta promotion?

En France comme aux Antilles, je ne mettrais pas de limite à la promotion de l’album. Je suis déjà allé au Sénégal et je pense retourner en Afrique pour faire la promotion dans d’autres pays. Je vais également la faire aux Etats-Unis, dans les villes où la communité afro est bien représentée: Miami, New York, Boston, Washington … là où il y aura des gens pour m’écouter, j’irais.

As-tu d’autres passions que la chanson ?

A part la chanson j’aime beaucoup le cinéma et surtout les films en 3D. J’imagine Star Wars en 3D … Et la cuisine. J’aime manger, je suis gourmand …

Cham Thierry

Aimerais-tu promouvoir des artistes émanant de la Guadeloupe et leur fait partager ta connaissance de ce milieu ?

Bien sûr il y a plusieurs artistes qui me demande des conseils. J’essaye de les faire écouter mais après je n’ai pas la magie de faire changer les choses. Je pense que si les choses doivent se faire, elles se feront naturellement. J’essaye d’aider à ma façon.

As-tu envisagé de faire un album en anglais?

J’ai un anglais très mauvais … il y a une expression qui dit « parler anglais comme une vache espagnole » (rire). Il m’arrive de chanter en anglais mais avec un très mauvais accent. Mais j’arrive à me faire comprendre. C’est pas évident de parler anglais. Je n’ai pas de souvenir à part Céline Dion de quelqu’un francophone qui a réellement réussit aux Etats Unis.

« Secret de filles », c’est un webzine qui parle de tout ce qui intéresse les filles, les femmes et les demoiselles. Tout ce qui est mode, actualité, people … Je vais donc te poser des questions un peu plus « in » :

Si je te dis « Secret de filles » que me réponds-tu ?

Je ne sais pas c’est un secret (rires)… il faut que tu me dises le secret des filles. Les filles ont un secret qu’elles maîtrisent bien: le ressenti, le 6ème sens car elles sont plus sensuelles. Je pense que les hommes devraient développer leur sensualité pour développer leur intuition.

Justement ton image de séducteur c’est pour découvrir notre secret ?

Pour découvrir le secret ? … oui on va dire cela (rires). Je pense qu’il faut développer sa sensibilité et ses qualités féminines. C’est stupide de croire qu’en privilégiant certaines qualités féminines, on devient moins masculin. On peut rester un homme en étant sensible. Si les gens développaient plus leur qualité féminine, il y aurait moins de violence.

Qu’as-tu ressenti lors de l’annonce de la mort de Michael Jackson, toi qui l’imitais étant petit ?

Comme tout le monde j’ai essayé de faire les phases de Michael, le moonwalk … Mais j’ai accueilli la nouvelle de sa mort avec beaucoup de tristesse. Après, j’ai la faculté d’assimiler les choses facilement et d’en tirer des choses positives. Pour moi, il est toujours vivant à travers ses clips, sa musique … Il est plus là tout en étant toujours là !! J’ai eu l’impression de perdre un des membres de ma famille. Pourtant, il ne me connaissait pas. Un de mes rêves aurait été de le rencontrer. Je rencontrerais peut-être un de ses frères ou Janet Jackson et nous ferons peut-être un duo qui sait ? Quand on ne peut pas avoir la lune on se raccroche aux nuages !!

Comment as tu ressenti le séisme en Haïti ?

Dès que j’ai appris cela j’ai fait un don sur le site « Fondation de France » aussi petit soit-il. Chez nous, il y a une expression qui dit « c’est avec les grains de riz que l’on fait un sac de riz ». J’ai apporté ma contribution par ce biais là et j’ai participé au collectif qui s’est créé avec la chaîne Trace TV, « un geste pour Haîti« . J’ai eu l’occasion de chanter à Haïti. Lorsque j’ai vu cela, j’ai eu l’impression que cela se passait chez moi … on ne peut pas rester insensible à ça. Je ne suis pas insensible à ce qui se passe autour de moi.

Que penses-tu de la nouvelle loi contre la violence faite aux femmes ?

Je trouve que cette loi arrive trop tard … je trouve cela juste con !!! La violence ne devrait pas exister. Pour moi la violence est une maladie que l’on devrait pouvoir soigner. Comme on fait des recherches contre la grippe et autres, on devrait en faire pour soigner la violence. Je ne comprend pas la violence.

Quel est ton style de tous les jours?

Il y a un terme anglais que j’aime beaucoup « casual« . Cela représente un côté sport, un côté classique chic. Il faut être bien dans ses pompes et bien dans ses vêtements.

As-tu des marques fétiches ?

Non, du moment qu’un vêtement me plaît, cela me suffit. Le seul problème, c’est ma taille … je suis grand (rires). J’essaye de ne pas suivre la mode car elle est très subjective. Quand tu respectes la mode, tu t’enfermes dans une espèce de boîte et tu ressembles à tout le monde. Il faut développer sa propre mode … et rester intemporel. J’aime les gens originaux qui créent leurs propres vêtements.

As-tu une fringue fétiche ?

J’adore les converses, c’est super confortable. Et le jean c’est pas spécialement beau mais c’est super pratique. C’est devenu tellement banal que l’on a fini par le trouver beau… c’est cela qui est magique! Trouver la beauté dans quelque chose à laquelle on ne prête pas spécialement attention.

Si je te dis entrée plat ou dessert ?

Je suis tout … j’aime une bonne entrée, un bon plat et un bon dessert. C’est vrai que j’aime bien regarder dans un restaurant s’il y a des bons desserts. Mais j’aime tout.

Quelle est ta spécialité préférée?

J’aime le mexicain, chinois, antilais, un bon plat de chez moi riz haricot rouges et fricassé de poulet, accras de morue, boudin avec un punch au fruit de la passion.

Qu’aimes-tu retrouver en rentrant chez toi ?

La ferme célébrités, il y a Francky Vincent (rires)… j’aime retrouver mon canapé et faire le vide.

Pour ceux qui veulent découvrir son nouvel single Ecoute moi, son album est prévu pour l’été 2010

Son site officiel pour en savoir plus sur lui, Thierry Cham

Et pour finir toujours le petit message dédié à Secrets de Filles