Nous vivons, de nos jours, dans une société où tout va vite, voire trop vite et souvent dans le stress, l’agressivité, l’individualisme, le manque de temps… Nous en sommes quasi tous là. Mais comment y faire face ?

Transformer sa vie par la méditation

Comment rester soi-même sans se perdre ? Comment s’armer pour mieux avancer sereinement ? Le livre de Nathalie FERRON « Transformer sa vie par la méditation » (édition « Presses du Châtelet ») parle bien de cette société à 200 km/h et vous donne les armes pour vous y faire face et mieux vivre votre vie en toute sérénité, grâce à la méditation. Elle vous explique les fausses idées et les vérités sur la méditation.

Comment pratiquer la méditation pour atteindre la paix intérieure et comment s’en servir pour rester zen ? En tant que pratiquante du tai chi chuan, ce livre ne me laisse pas indifférente. Nathalie FERRON a eu la gentillesse d’accepter de nous en dire plus sur son œuvre.

Nathalie Ferron

Parlez nous un peu de vous

Je suis journaliste de formation et travaille comme pigiste pour différents magazines. Je me  suis toujours interrogée sur le sens de l’existence. Cela m’a amenée à m’intéresser au bouddhisme, mais à l’époque (j’avais 20 ans), je n’étais pas prête à pratiquer la méditation. C’est venu une dizaine d’années plus tard. J’ai découvert le yoga dans un centre bouddhiste. Cela m’a amenée à pratiquer la méditation, dans un deuxième temps.

Qu’est ce qui vous a poussée à écrire ce livre ?

L’envie de faire partager au plus grand nombre les bienfaits de cette découverte incroyable que la méditation peut apporter dans une vie. J’avais aussi constaté que beaucoup d’ouvrages existant sur le sujet n’étaient pas toujours très accessibles au plus grand nombre.

Comment êtes-vous parvenue à la méditation et le hatha-yoga ?

Ma quête vers la compréhension de la souffrance humaine et le sens de l’existence, notamment dans les difficultés et les épreuves que chaque être humain peut traverser. Comme bon nombre d’entre nous, avant la découverte de la méditation, je fonctionnais beaucoup  avec le mental. Je me sentais souvent anxieuse et dispersée. Le yoga m’a d’abord permis de trouver un ancrage et de développer la conscience corporelle. Comme je pratiquais le yoga dans un centre bouddhiste, l’ouverture vers la méditation s’est donc faite de façon logique.

D’ailleurs pouvez-vous nous définir le hatha-yoga ?

Le hatha yoga est une pratique qui permet d’entrer dans un état d’unité corps-esprit. Le travail sur le souffle sert de support à l’attention. C’est à la fois une pratique physique qui permet, par le travail des postures, de faire circuler l’énergie d’une manière optimale dans tout le corps et de le fortifier. De plus, c’est une discipline qui permet d’atteindre le calme mental.

Il y a-t-il une différence entre le yoga et la méditation ? Si oui, laquelle ?

Tout dépend des enseignants de yoga. Certains voient le yoga comme une forme de gymnastique épurée de toute référence spirituelle. D’autres l’envisagent comme une forme de méditation en mouvement. Chaque posture peut être l’occasion en effet d’entraîner son esprit à l’attention et d’entrer ainsi en méditation.

Avez-vous réussi à transformer votre vie par la méditation ? Et si oui, combien de temps cela vous a pris ?

Transformer sa vie par la méditation est un chemin de longue haleine. J’ai vu des changements notables se produire au fur et à mesure de la pratique qui ont rejailli sur ma manière de vivre. Mais même après plusieurs années, il m’arrive encore, dans certaines circonstances, de me laisser submerger par les émotions et les bavardages incessants du mental ! C’est un apprentissage et dans ce domaine, les habitudes sont parfois tenaces. C’est un travail sur la durée qui demande un peu de persévérance pour en voir les bienfaits.

Dans votre livre, vous parlez à un moment donné du « lâcher prise ». Quel est le secret pour y parvenir ? La méditation est-il le seul moyen d’y arriver ?

Lâcher prise signifie accepter de lâcher le contrôle et cesser de se cramponner à nos croyances, nos émotions et nos pensées à propos d’une situation donnée. Il s’agit d’apprendre à accepter ce qui est plutôt que de ressasser une situation qui, selon notre façon d’appréhender la réalité, aurait dû se passer autrement. La clé, c’est d’entrer avec confiance au cœur de l’instant présent. La méditation constitue, par excellence, la voie du lâcher prise.

En tant que pratiquante de tai chi chuan, on m’a inculquée que le tai chi chuan était une sorte de méditation en mouvement, qu’en pensez-vous ?

La méditation ne se limite pas à la posture assise et peut également se pratiquer en mouvement. La tai chi chuan, en effet, est un bon exemple d’une pratique en mouvement.

Quel est le conseil que vous pouvez nous donner pour mieux vivre notre vie ?

En tant que pratiquante, je n’ai pas de conseil à donner à qui que ce soit. J’ai juste envie de dire aux lecteurs que même si c’est un chemin qui demande au départ un petit effort, cela vaut vraiment la peine de consacrer un peu de notre temps quotidien à cette pratique. Comme le dit  très justement Sogyal Rinpoché,  « la méditation est le plus beau cadeau que vous puissiez vous offrir dans cette vie ».

Vous pouvez acheter ce livre sur Amazon.