Aujourd’hui, on n’hésite plus à mettre des touches orientales dans nos tenues. La collection automne hiver 2009 se mélange orient et occident avec de la dentelle, de la soie, des gilets d’homme.

keffieh

Illustre exemple : le keffieh est assurément le carton de l’été. Maintenant, il est porté comme un foulard, mais en Palestine il est porté comme couvre-tête.

Cette coiffe traditionnelle des bédouins est bicolore, généralement noir et blanc. D’ailleurs, Yasser Arafat en portait un en couvre-tête comme symbole de résistance de la Palestine.

Sa matière est plus épaisse qu’un foulard. Ce symbole politique est devenu un accessoire de mode, depuis que Balenciaga a lancé le keffieh customisé version 2008. Variante possible que j’adore : porter un long foulard, pointe devant. La forme keffieh est sympa et tendance, mais le porter reste un peu délicat.

keffieh de balenciaga

Le kaftan est un long vêtement traditionnel porté par les femmes marocaines, pour des mariages. Aujourd’hui, c’est la marque Antik Batik (dont j’avoue être fan) qui l’a modernisé avec brio.

Long, léger, idéal sur un jean ou porté seul, le kaftan reste un très joli vêtement (dont je pense faire l’acquisition prochainement), dont le tombé est plus léger que la robe boubou, robe traditionnelle africaine.

kaftan antik batik

Le chèche est initialement une sorte de turban d’environ 4 à 8 mètres de long, porté notamment par les Touaregs, qui s’enroule sur la tête pour se protéger du soleil. Aujourd’hui, c’est une petite écharpe en coton ultra tendance toute froissée vendue chez Promod, H et M… Le chèche sera apparemment le must-have de cet automne.

cheche cyrillus

La djellaba est devenue une habituée de nos garde-robes. C’est un vêtement en forme de longue robe, portée traditionnellement au Maghreb et conforme aux règles de pudeur de l’islam.

Aujourd’hui, elle est utilisée dans la garde-robe de la femme occidentale pour un look décontracté. Moi, j’aime la djellaba (de couleur vive : rose, bleue turquoise…) portée de manière blousante et ceinturée avec un lien en cuir.

Le sari indien donne un look bollywood incontestablement. C’est un vêtement traditionnel de la femme indienne : il peut être très coloré avec des reflets moirés.

En Inde, il ne peut être porté que par une femme mariée. Il existe différentes manières de le draper, selon les castes sociales. Aujourd’hui, le sari inspire stylistes et créateurs. J’admire la beauté et le raffinement de certains saris qui sont de vrais œuvres d’art.

Le kimono est un vêtement traditionnel japonais (à ne pas confondre avec la tenue d’entraînement de judo que je trouve hideuse). Aujourd’hui, il est modernisée et mis à la mode occidentale : on voit fleurir beaucoup de tuniques, cache-cœurs forme kimono. Sympa, il cache les formes. Moi, les soirs d’été, je m’enroule dedans avec délice.

Enfin, mon préféré : le kilt. C’est un habit traditionnel porté par les hommes en Ecosse. Le tissu est à carreaux écossais et 100% pure laine. Il est clair qu’aujourd’hui, le kilt est devenu pour les femmes une jupe plissée à carreaux.

kilt-burberry

Des marques comme Burberry font des kilts avec leur célèbre tissu. Les gothic lolitas se sont accaparées le kilt, comme une pièce maîtresse de leur collection de vêtements. Personnellement, j’adore le kilt qui, selon avec quoi on l’associe, est sexy ou sage.

Ainsi, la mode a besoin de diversité, d’horizons lointains. Bien que la France soit le pays de l’élégance, il y a tellement de jolies choses ailleurs, qui débarquent donner un souffle de renouveau.