Aysat

AYSAT, retenez ce nom !!! Une voix soul à consonance reggae comme on en entend plus ou pas assez de nos jours.

Je ne connaissais qu’une chanson d’elle et déjà j’étais conquise mais après cette interview, ou devrais-je plutôt dire cette rencontre, je suis plus que jamais charmée.

AYSAT, 20 ans, étudiante en biologie, 4ème d’une famille de 10 enfants, d’origine sénégalo-mauritanienne

Signe particulier : passionnée de danse et de chant: tel est son matricule. Plusieurs cordes à son arc, tantôt laborantine, tantôt prof de danse hip hop ou encore caissière dans le cinéma de sa ville, AYSAT utilise le temps qui lui reste à écrire et enregistrer ses chansons dans son studio avec son équipe de choc.

Je remercie Secrets de filles de m’avoir donné l’opportunité de réaliser ma première interview, et mon petit chéri qui a filmé l’interview … même si je me suis aperçue que la route sera longue avant que je puisse devenir une réelle reporter de choc … Débriefing !!!!

1er étape d’une bonne interview : L’état des lieux

J’ai voulu vérifier l’ampleur du phénomène et c’est plus qu’un buzz , son skyblog, son myspace et son facebook sont totalement pris d’assaut par des fans totalement enchantés par son univers.

Mais quel est véritablement son univers ? En un mot « éclectique » … Ses inspirations voyagent entre le temps et les origines: Lauryn Hill, India Arie, Diana Ross, Erykah Badu, The game … mais aussi la musique sénégalaise qui a bercé son enfance.

Sa force ? Puiser dans tout ce qui rythme sa vie à coup de notes de musique ou d’expériences fracassantes… et les allonger sur une feuille de papier pour nous faire partager et faire vivre sa vie en chanson.

Pas de doute, je vais réaliser une interview buzz … la pression monte, les questions se bousculent dans ma tête … interview pro ou décalée, tailleur ou basket ? Une fois cette question résolue, je choisis mon réalisateur … mon chéri.

Briefing en amoureux, réunion au sommet … on est prêts !

2ème étape : Prise de contact avec le monde musical dans les studios d’Universal

J’ai finalement opté pour un petit short bouffant, boucle d’oreille de diva et mince … mais où sont mes questions … sur mon bureau, pas grave en tant que bonne rédactrice j’ai les questions en tête !

3ème étape : L’interview

Rencontre avec AYSAT dans le bureau de son manager. Elle même d’une simplicité et d’une coolitude déconcertante alors que c’est sa première journée entièrement consacrée aux interviews. Je suis la huitième, la pression est à son comble…

Je commence par lui demander Comment a commencé sa carrière ?

« Les choses sérieuses ont commencé quand j’ai rencontré mon producteur, en 2006. On a commencé simplement, il écrivait les instrus et moi je chantais et puis on enregistrais. En 2007, j’ai créé mon premier skyblog où j’ai mis en ligne une chanson que j’avais écrite juste pour ça. Elle s’intitulait « t’as perdu gros », qui relatait une histoire d’amour. Et ce fût le début du buzz.  »

Aysat artiste

Quelle est l’histoire de sa chanson « je n’ai pas choisi » featuring avec Amy ?

« Mon producteur faisait l’instrus, moi j’étais dans la salle à côté entrain de passer l’aspirateur (rires). J’arrive dans la pièce et je lui dit « mais elle est géniale cette instru » et il me répond qu’il voulait l’effacer et moi j’ai sauté sur l’occasion pour écrire une chanson après qu’il me l’ait séquencé. On a enregistré et il m’a proposé un featuring avec Amy qui enregistrait déjà avec lui. Le courant est passé et je lui ai demandé de m’écrire un petit 16 mesures (rires), et la chanson était née. »

Comment appréhendes tu la 1ère de Marc Antoine et Zaho, sachant qu’il est toujours difficile de faire la 1ère d’un artiste car on sait que le public ne vient pas spécialement pour vous voir ?

« J’ai pas du tout de stress par rapport à ça, c’est peut être justement parce que les gens ne viennent pas pour moi que je n’ai aucun stress. Je le vois carrément dans le sens inverse, car lorsque j’ai fait ma première scène à Mantes la Jolie, toutes mes copines étaient là pour me voir et c’est là que j’étais réellement stressée. »

Aysat chanteuse

As tu des rituels avant de monter sur scène ?

« Non pas du tout, je sais que beaucoup de gens ont besoin d’être en vase clos, de ne pas parler. Moi, j’ai toujours besoin d’avoir du monde autour de moi. Par contre, mon Dj a truc c’est de se toucher le petit doigt. »

Que conseillerais tu à des jeunes qui veulent commencer comme toi dans la chanson ?

« Je conseille de prendre des cours de chant, je ne le dirais jamais assez, parce qu’il y a tellement de choses à apprendre. Toute une vie ne suffirait pas pour apprendre tout ce qu’il y a à apprendre en chant. Donc déjà prendre des cours de chant et puis ensuite : travailler, travailler, travailler … ça payera un jour ! Il faut y croire… »

Quels thèmes seront abordés dans ton album ?

« Je vais parler d’amour comme toutes les filles, car c’est trop important l’amour pour moi. »

Elle en profite donc pour faire une petite annonce … (rires)

« Je vais aussi parler de mon quartier, de mon envie de m’en sortir . Ce que je dis c’est que la vie n’est pas une fatalité, que l’on est maître de notre destin. Je parle de la mode, car je n’aime pas les clichés, les cases, tout ce qui est très répétitif. Le thème qui me tient particulièrement à cœur c’est les origines, et plus précisément les traditions. Malheureusement, beaucoup de nos sœurs souffrent des traditions et c’est quelque chose qui faut bannir.  »

Pour véhiculer ce message, penses tu chanter au Sénégal ?

« Ca serait un rêve pour moi de chanter là bas. Ca fait parti des choses que l’on peut me souhaiter pour l’avenir. »

On va passer à la partie un peu plus fun, un peu plus girly … Comme je te l’ai dit je fais partie du webzine Secret de filles, on parle de tout ce qui touche à la  sexualité, la mode, la cuisine… de tout ce qui pourrait intéresser les filles (rires).

Ton style vestimentaire ?

« J’assume totalement ma garde de robe. Je m’habille très simplement, je ne montre pas mon ventre ni mes jambes. Au niveau des couleurs , je ne suis pas très originale … je porte du noir, du marron … j’aime bien le jaune aussi et le vert… les couleurs de la Mauritanie ! »

Une fringue fétiche ?

« Euh … je ne sais pas si je peux le dire (petit regard caméra ), j’ai une paire de chaussettes à carreaux verts, blancs et marrons. Dès que je mets cette paire de chaussettes, je suis bien ;). Elles sont horribles mais je les trouve trop belles. »

aysat-interview-secrets-de-filles

Un péché mignon ?

« Un péché mignon ? Est ce que c’est mignon je ne sais pas mais je suis toujours en retard.  »

Dernier coup de gueule ?

« Hier, je devais faire une interview télévisée à la radio et comme je te l’ai dit j’aime pas me prendre la tête au niveau vestimentaire. J’avais un tee shirt marron et mon manager m’a engueulé et moi j’ai riposté en disant que je m’habillais comme je voulais. »

Aysat et Audrey

Ta dernière envie de fille (capricieuse) ?

« Ca c’est tout le temps, comme je suis entouré que de garçons qui ont dix ans de plus que moi, j’aime bien les envoyer en mission. »

Ton dessert préféré ?

« La tarte normande sans hésitation. »

L’interview touche a sa fin et je repars avec une petite dédicace pour Secret de filles et grisée par ma première interview.

AYSAT sera en concert le 28 Mars à la Cigale en 1ère partie de Marc Antoine et assurera les premières partie de Zaho.

La date de sortie de son album ? Ah ça c’est hors caméra, c’est le … c’est mon secret de reporter !!! Il faut bien que je garde une petite exclusivité pour moi ;)

En attendant, d’en savoir un peu plus, écoutez et regardez son premier clip « je n’ai pas choisi featuring Amy ».

Retrouvez ci-dessous l’interview en vidéo d’Aysat :

Plus d’informations :
Aysat sur Skyrock

Son nouveau single : c’est l’été