Quoi de plus agréable que de manger sainement en y prenant du plaisir !!! Vous l’avez rêvé, les japonais l’ont fait.

En effet, l’alimentation japonaise est souvent apparentée à une cuisine diététique en raison de la richesse en légumes et poissons consommés.

Les mets les plus connus étant les yakitoris (brochettes) et les sushis, je me propose de vous les faire découvrir … « Itadakimasu« , autrement dit, je vais commencer à manger

yakitori

Yakitori, qui signifie littéralement « oiseau grillé« , sont des brochettes cuites sur un grill que l’on peut agrémenter de poulet, de boeuf ou de fromage pour les plus courantes.

Les yakitoris traditionnels utilisaient exclusivement du poulet et des légumes.

Ils sont souvent accompagnés d’une sauce sucrée composée de mirin, de saké doux, sauce soja et de sucre.

Le yakitori se compose de trois ou quatre morceaux de viande piqués sur une brochette de bambou. Elles sont déposées sur un grill, trempées dans la sauce et remises sur le grill très chaud. Là, on peut les entendre chanter !

Le yakitori sera ravir toutes les papilles carnivores comme végétarien car il existe même des yakitoris aux gambas, saumon, noix de saint jacques …

Autre merveille du Japon, le sushi !

Le sushi est une autre spécialité du Japon, mais considéré comme un produit de luxe il n’est servit qu’à de rares occasions. Ceci peut pourtant paraître paradoxale car le riz et le poisson sont les ingrédients de base de l’alimentation japonaise.

Pour accompagner vos sushis vous trouverez soit le wasabi soit le gingembre râpé et le plus souvent les deux.

Ceux-ci vous apporteront une touche d’exotisme et de piquant !!! Les personnes dont le palais ou les intestins sont fragiles … à éviter

En revanche, pour tous ceux qui connaîtraient les effets du gingembre et qui voudraient le tester ou le retester …

sushi

Bien que ce soit un repas dit « luxueux » au Japon, il n’existe aucune règle pour savourer les sushis. A la main ou à la baguette c’est selon !

Toutefois, nombreux sont ceux préférant le sushi recouvert d’un peu de sauce soja, mais soyez extrêmement prudent, car comme tout le monde le sait : « trop de goût tue le goût ! »

Voici la façon la plus typique de déguster vos sushis : verser un peu de sauce soja dans la coupelle et trempez y votre sushi du côté poisson afin que le riz ne s’émiette pas. Si vous utilisez les baguettes, prenez le sushi sur le côté pour une meilleure saisie de la « bête ».

 Je vous assure que même si ce petit bout de poisson vous paraît inoffensif, il a une fâcheuse tendance à vouloir s’échapper de votre baguette.

Comme pour les yakitoris, le sushi se décline pour tous les goûts et selon votre courage « papillistique« . Pour les plus téméraires, goutez les anguilles, ou encore le poulple pour un dépaysant assuré !!! Et pour les plus timides, commencez par les sushis saumon ou encore crevette …

La saveur légèrement acidulée du riz accommodé au vinaigre de riz, le piquant du wasabi et la consistance fraîche et saine du poisson forment ensemble une combinaison sans égal.

Gochiso sama*, comme dirait les japonais.
 
* Merci pour le festin