Tous les étés, c’est la même refrain : soleil = jupe ou robe = pas de collants = jambes nues = extermination des poils. Bien entendu, nous, les femmes, nous épilons toute l’année, mais en été, plus aucun laxisme est permis. Le poil doit être traqué, anéanti et exterminé. En plus, c’est la tendance du combo short + débardeur à larges emmanchures. Une jambe poilue, c’est laid, une aisselle poilue, çà fait sale… Pas de pitié ! Bon, une fois le message extrémiste passé, comment vaincre la pilosité efficacement et durablement ?

Pour lutter contre les poils, la brune (châtain foncé) que je suis, a tout testé. Il n’existe pas de solution miracle. On évite le rasoir et la crème dépilatoire, même si (je sais !) c’est hyper pratique, instantané et sans douleur. On opte pour l’épilation, pas toujours indolore et assez onéreuse.

Hé oui ! L’épilation est notre meilleure alliée dans cette bataille contre les poils au quotidien. Entre fil, bande de cire, epilateur laser, pince à épiler et rasoir, le choix est de plus en plus corsé et on a souvent de grandes lacunes sur les avantages et les inconvénients de chaque méthode. D’un côté, l’objectif est d’éviter les mauvaises odeurs dues aux microorganismes qui s’imbriquent entre les poils ; et d’un autre côté, le but est de tourner vers ce qu’on va appeler « la tendance ».

épilateur laser

Malheureusement, c’est souvent dès la préadolescence que la plupart des jeunes filles se préoccupent de leur apparence physique et – par extension – de leurs poils. Dès l’âge de la puberté, on se découvre des poils qui poussent sur les jambes, sur les parties intimes, sous les aisselles et c’est une longue bataille qui commence.

Les clichés ont la dent dure mais c’est ainsi : dans l’imaginaire collectif, la femme clean est imberbe et l’être humain dans son état naturel est ni plébiscité, ni glamourisé. Alors, pour ne pas se sentir négligées, la solution pour beaucoup d’entre nous (moi inclus !) a été d’insérer l’épilation dans sa routine beauté.

Toutefois, entre les dépenses liées aux séances d’épilation en institut, à la cire ou encore à l’épilateur électrique, nombreuses sont celles qui rencontrent des difficultés. Est-ce un argument suffisant pour les pousser à s’arrêter pour autant ? Non ! Plus question de restrictions budgétaires quand il est question d’éradication de poils indésirables.

A ce propos, il est aussi évident que celles qui préfèrent la technologie de l’épilateur laser ou l’épilation à la cire seront tentées de payer un peu plus – voire, de miser gros. Et on peut les comprendre : l’épilation, c’est la garantie d’une peau soyeuse et douce au toucher. Et dans certains cas, l’épilation fait se sentir bien dans sa peau. Passée la douleur, l’épilation devient un véritable geste bien-être.

Notons aussi que le choix de la méthode dépend de plusieurs facteurs que l’on doit toutes prendre en compte avant de s’y mettre.

Les solutions à bannir

Pourquoi les solutions à éviter sont-elles les plus faciles, pratiques et instantanées ? A croire que l’on doit payer et que le poil se venge, si on essaie de l’éliminer.

Le rasoir ou l’ami qui renforce le poil

Le rasoir est le meilleur allié du poil. Ce dernier est coupé à la racine, ce qui renforce son bulbe. Il ressort plus épais, plus noir, plus dru voire dédoublé, 2 fois plus vite, lors de la repousse. Si le rasoir fait autant d’adeptes, c’est à cause de son effet instantané. En 5 minutes, on est impeccable pour 24 heures.

rasoir-venus-gillette

Avec le rasoir, il faut utiliser de la mousse ou du gel, sinon bonjour les coupures et le sang partout ! Le pompon est que lorsque l’on va dans l’eau de mer et que l’on vient de se raser, les jambes nous brûlent violemment. On est loin d’être des Vénus, comme dans certaines publicités. Bref, n’achetez plus de rasoir et réservez son usage en cas d’extrême urgence.

La crème dépilatoire

La crème dépilatoire reste un mystère pour moi. Grâce à l’action chimique de la crème, le poil s’auto-détruit. La crème dépilatoire a souvent une odeur très forte et le résultat n’est toujours homogène, si on n’étale pas correctement la crème, par endroits.

creme-depilatoire

Le résultat est identique au rasoir, c’est-à-dire instantané. Vu que le bulbe n’est pas atteint, il repousse puissance 10. Pour les paresseuses, la crème dépilatoire a l’avantage de laisser la peau impeccable, après 5 minutes de pose et un rinçage sous la douche.

Les solutions à retenir

La lutte contre les poils n’est pas une fatalité, puisqu’il existe des solutions qui marchent. Toutefois, ces dernières demandent un investissement de temps et d’argent.

L’épilation en institut

La cire en institut, il n’y a rien de mieux ! Pourquoi ? L’esthéticienne applique une bande de cire et arrache le poil dans le bon sens, sans casser à la racine. La cire a l’avantage d’offrir un résultat durable pendant près de 3 semaines. Son inconvénient majeur est que l’arrachage est douloureux sur certaines zones (maillot, arrière des cuisses et aisselles). Il est nécessaire de laisser un temps de pousse.

epiloderm-cire

Depuis un an, je me fais épiler avec la cire Epiloderm. 100% naturelle, cette cire ne nécessite pas de bande papier. A base de résine de pin, elle offre un résultat impeccable. Moi qui avais des poils sous peau, à la repousse, le phénomène a quasiment disparu. L’application se fait avec des grandes bandes de cire. Je trouve l’arrachage moins douloureux, alors que je suis archi douillette. Bref, je ne reviendrais pour rien, au monde, aux bandes papier.

Les appareils de cire à la maison

L’épilation à la maison peut être une option, pour vaincre sa pilosité, à moindre frais. Oubliez les pots de cire au micro-ondes ! Liquide, la cire coule partout et vous pouvez faire un carnage dans la salle de bain.

Le caramel est la solution moins onéreuse au monde pour s’épiler, mais reste très périlleuse. Avec un peu de sucre et d’eau, le caramel doit être en grande quantité et suffisamment mou et élastique, pour s’étaler sur la jambe. Risque de brûlure +++, avec un caramel.

caramel-sucre-a-epiler

Les bandes de cire froide, vendues en grandes surfaces, peuvent être une solution pour s’épiler sans risque. Pour ma part, je trouve le résultat mitigé. Les bandes sont courtes et à réserver pour des zones peu étendues. De plus, plusieurs personnes de mon entourage ont déclenché une réaction suite à l’arrachage : une série de petits boutons et ce, malgré l’application de l’huile post dépilatoire.

Il est possible d’acheter des appareils à cire, comme les professionnelles, avec applicateur, qui laissent sur la jambe une fine couche de cire, à retirer avec une bande papier. Cet appareil représente un faible investissement, par rapport au prix d’une épilation jambes entières + maillot + aisselles en institut. Il faut compter entre 60 et 80 euros. Il se recharge, avec des blocs de cire. Méfiance au sujet de l’arrachage du poil : une bande enlevée dans le mauvais sens peut casser le poil et pire avoir le même effet que le rasoir !

L’épilateur électrique

Les courageuses peuvent utiliser l’épilateur électrique, qui a l’avantage d’être économique et nomade. Il arrache le poil dans sa totalité pour un résultat impeccable entre 2 semaines et 1 mois. Douloureux, il existe des accessoires pour anesthésier la zone à épiler : glaçon, massage….

epilateur-electrique-sexyliss

De nombreuses femmes l’utilisent pour prolonger l’effet de l’épilation à la cire. Conseil : avant d’acheter, même s’il ne coûte pas cher (environ 50 euros), faites un essai de l’appareil, afin de comparer le degré de douleur et de voir si vous le supportez.

L’épilation à lumière pulsée

On parle beaucoup de l’épilation définitive à lumière pulsée. Suite à une programmation en fonction du type de peau et de la pilosité, la machine envoie un flash lumineux sur la peau. La zone flashée assez petite doit être rasée au préalable et protégée d’un gel. Il existe différents appareils, dont les prix sont très variables entre 300 et 1300 euros. Il se recharge à l’aide de cartouches.

Les résultats sont très significatifs : la densité, le diamètre du poil et la vitesse de repousse diminuent de manière significative. Un investissement dans le temps, pour éradiquer les poils (peut-être) définitivement. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien pour trouver des réponses à vos questions sur le sujet.

Les produits contre la repousse

Après l’épilation, il est nécessaire de bien hydrater la peau. Huile, lait, beurre corporel, tous les produits sont bons pour hydrater la peau, fragilisée par le feu du rasoir (pas bien !) ou la cire. Certaines femmes souffrent du phénomène de la repousse sous peau. Il n’y a pas de secret pour éviter les poils incarnés très disgracieux. Il est nécessaire de :

gommage-corps-au-sucre-sephora

1/ faire des gommages régulièrement, avec un exfoliant corporel

2/ appliquer un produit adapté. Epiloderm propose un lait corporel qui retarde la repousse, qui ralentit la croissance du poil et fait gagner une semaine environ. Référence a une gamme complète de produits pour le corps, dont un lait hydratant très efficace qui évite la repousse des poils sous peau.

lait-repousse-poils-reference

Et vous, quelle est votre solution d’épilation pour vous sentir belle, sur la plage ?