coeur-mariage

Après de 10 mois du grand jour, me voilà partie à la recherche de ma robe car il faut bien y songer à l’avance, il y a un délai de réception de la robe à partir du moment où on l’a choisi.

Dans ma ville (Brest) cela va de quatre à six mois selon les boutiques et surtout les modèles.

[adsense]

Je vais donc essayer mois après mois, de vous raconter cette merveilleuse aventure qu’est pour moi (et pour toute femme) la préparation de mon mariage.

Au début, je devais patienter sagement jusqu’en novembre, mois où se tiennent les salons du mariage de ma ville. Normalement, c’est à partir de cette date, que les modèles présentés arrivent aussi en boutique.Oui, mais voilà une information est vite arrivée jusqu’à mes oreilles: depuis début octobre, les nouvelles collections sont en vitrine.

Je vais donc essayer d’être le porte parole de ces nouvelles robes en commençant par vous communiquer les tendances pour 2009.

Les couleurs des robes de mariage

– en magasin, beaucoup de modèle couleur ivoire. En prime abord, cela choque. En effet, la coutume veut que la robe soit blanche. Mais la réalité en est toute autre. je ne suis pas en train de dire qu’il n’y a aucun modèle blanc. Je me suis empressée de demander pourquoi à la vendeuse. il semblerait que l’ivoire convienne à tous les types de peau et ce beaucoup plus que le blanc. du coup, en stock beaucoup d’ivoire.

Le noir est très tendance cette année. personnellement, je n’oserais pas porter cette couleur le jour de mon mariage.

Le rouge est également présent en force.

Robe rouge mariage

– bien d’autres tons sont proposés: champagne, vert …

Les accessoires d’une robe de mariage

– lors des défilés de robes de mariés, il est apparu que rare sont les robes accompagnées de chapeaux, voiles, boléros ou encore étoles. En 2009, il faudra plutôt jouer sur les accessoires de coiffures du type diadèmes, fleurs ou rubans. Mais rassurez-vous, en boutique il y a quand des voiles…

Et vous me direz que je n’ai pas encore parlé du plus important les robes. j’y viens!

Les robes de mariage

– Cette année la tendance est aux épaules découvertes. Beaucoup de bustiers pour mettre en valeur ses formes et ses épaules. Cependant, il y a aussi quelques modèles à fines bretelles ou encolures.

En magasin, beaucoup de robes froufroutantes ou à traîne (courte ou longue).

Robe Pronuptia froufrou mariage

J’ai pu noter la présente parfois excessive de perles, mais aussi de très jolies dentelles ou broderies mais aussi quelques modèles sans fioritures.

Robe mariage en dentelle

Mes premiers essayages de robes de mariage

Je n’arrivais pas à m’imaginer ce qu’était étape jusqu’à l’instant où le moment arrive.

– Un conseil, n’y aller pas seule. Moi j’ai choisi d’amener mes parents, mes frère et soeur, et ma meilleure amie. La présence du père est géniale. D’abord parce que c’est le seul regard masculin et que c’est important d’avoir l’opinion d’un homme. Ensuite parce que cela resserre les liens affectifs.

– Avoir déjà une petite idée du modèle car sinon cela prend des heures. Pour cela, consulter les sites internet, les catalogues… personnellement, dans la première boutique, cela m’a pris 1h30.

– Ne pas oublier que la robe constitue l’un des éléments les plus importants du mariage et que cela incombe un coût. Selon les enseignes une robe peut aller de 400 euros à 2000 euros. Il est important de ne pas dépenser tout son budget mariage dans cet achat. Alors ne pas forcément essayer des modèles trop onéreux au risque de se faire mal car au fond on sait que l’on ne pourra pas le payer.

– Bien garder en tête que l’achat de la robe implique aussi l’achat d’accessoires du type jupon (de 50 à 150 euros selon les modèles), voile (de 50 à 350 euros selon les modèles), chaussures … et que donc selon les budget il faut penser à tout cela avant de faire son choix.

– C’est très agréable de passer d’un modèle à un autre; mais à force on ne souvient plus des premiers modèles essayés. Alors un conseil, refaire une séance d’essayage mais cette fois en sélectionnant un peu plus. Surtout ne pas se précipiter dans son choix, faire différentes enseignes, comparer les prix, les tissus…

– Une chose est sûre: lorsque vous aurez le coup de foudre vous saurez que c’est la bonne.

Voilà donc le récit de mon aventure « robe ». Pour le moment, mon choix n’est pas encore définitif. Bien évidemment, je vais quand même aller aux salons. Ce qui me permettra de vous parler d’autres éléments tout aussi importants (coiffure, fleurs …). de voir les modèles portés par d’autres qui seront coiffées et maquillées. A bientôt …